Publié le : 23 juillet 20194 mins de lecture

Il existe des assurances liées à l’essai d’un véhicule. Les conditions dépendent du contrat signé entre l’assureur et l’assuré. Pour être hautement assuré, il serait efficace d’opter pour des contrats d’assurance avancés.

Ce qu’il faut savoir sur l’assurance en cas d’essai de la part d’un potentiel acheteur du véhicule

Lors de la vente d’une automobile d’occasion, il est obligatoire d’effectuer un essai. Il faut privilégier cette étape car elle est soumise à des risques. En premier lieu, vous devez prévenir votre assurance. Il s’agit d’effectuer une mise au point  concernant les indemnisations et les franchises. La couverture dépend du contrat à octroyer. Vous pouvez prendre un contrat prenant en charge les vols. Lors des essais, il est courant de rencontrer des personnes malveillantes dont l’objectif est lié au vol d’un véhicule. Il faut se munir des bons réflexes car tout peut arriver. Il est fortement conseillé de se faire accompagné lors des essais. Les conditions d’assurance voiture sont à mettre en valeur.

Les réflexes à adopter lors des essais du véhicule par l’acheteur

Le potentiel acheteur devrait être en règle. Le vendeur aurait le droit de vérifier son permis de conduire et d’accepter ou de refuser l’essai. Pour éviter les accidents possibles, il est fortement conseillé de faire un essai en pleine journée. De plus le fait de laisser l’acheteur essayer seul le véhicule n’est pas conseillé. En effet, le vendeur n’est pas à l’abri du danger. Des réflexes sont également à  adopter : les clés ne seront prêtées qu’au moment de démarrer le véhicule. Ces derniers devront être repris avant de sortir du véhicule.

Assurance à l’égard d’un essai du véhicule à vendre

En générale, les contrats d’assurances prévoient la possibilité de faire essayer son véhicule dans le cadre d’une vente. Il vaut mieux se renseigner sur toutes les conditions du contrat avant de se lancer dans l’essai. Vous pouvez aviser votre assureur en précisant qu’il s’agit d’un prêt à titre personnel, privé et de courte durée. L’acheteur potentiel de son côté doit avoir un permis de conduire valide pour pouvoir faire l’essai. Il faudrait que le propriétaire de l’automobile conserve des preuves impliquant l’état de vente du véhicule en cas de situation défavorable. Il s’agit d’une manière de se justifier face à un accident ou d’un vol auprès de l’assureur. Pour faire valoir vos droits, vous devez vérifier la condition de votre assurance avant d’envoyer votre bien pour essai.